KRISHNAMURTI
Boostez votre vie

« KRISHNAMURTI »

 

- Tu sais quoi, non ? 
- Non ! 
- J'ai aussi entendu parler de KRISHNAMURTI.
- Très bien, et sais-tu, alors qu'il avait une éducation
  plutôt occidentale et bourgeoise, et qu'il aurait pu 
  se la couler douce, mais qu'il a préféré 
  suivre  son propre chemin.
- Ah oui, la fameuse société théosophique qui l'avait 
  remarqué, voulait en faire une sorte de gourou.
- Opposé comme il était à toute forme d'autorité, ça n'a 
  pas du duré bien longtemps.
- En effet à 25 ans, en 1920, il coupe tout contact avec la 
  société théosophique. Il disait :  « Range le livre, la 
  description, la tradition, l'autorité, 
  et prend la route pour découvrir toi-même. » 
- Et par la suite et jusqu'à la fin de sa vie, il voyagera beaucoup et 
  donnera des conférences à travers le monde.
- Il était profondément anti-sectaire. Voici ce qu'il dit en 1927.
  Cette citation a fait le tour du monde :
  « La Vérité est un pays sans chemins, que l'on ne peut atteindre
  par aucune route, quelle qu'elle soit : 
  aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue : 
  et je le maintiens d'une façon absolue et inconditionnelle.
  La Vérité, étant illimitée, inconditionnée, 
  inapprochable par quelque sentier que ce soit,
  ne peut pas être organisée.
  On ne devrait donc pas créer d'organisations qui incitent
  les hommes à suivre un chemin particulier. » 
- Puisque tu en es à le citer, je vais te donner une citation
  qu'on trouve très rarement, même sur internet. 
  Car, vers la fin de sa vie, il se rend compte que la recherche de l'extase
  est une perte de temps. Il va à contre-courant de tous les groupes sectaires.
  La voici :
  « La méditation est pour moi quelque chose de très important; 
    je médite régulièrement, deux fois par jour depuis plus de 25 ans. 
    J'ai consulté différents maîtres et j'ai suivi plusieurs méthodes
    de méditation. 
    Toutes mènent à un certain point, où j'ai toujours l'impression 
    de n'être plus que la confirmation d'un système, 
    ce qui n'était pas mon but. 
    Mais toutes ces expériences m'ont permis de dominer parfaitement
    mes pensées et je contrôle fort bien mes émotions. 
    J'ai fait des exercices de respiration afin de parvenir à la tranquillité
    du corps et de l'esprit. 
    J'ai répété les mots sacrés et j'ai observé de longues périodes de jeûne. 
    Mais après toutes ces années, je ne trouve pas la paix. 
    En de rares occasions, j'ai connu quelques moments extraordinaires
    de véritable extase. 
    Mais il me semble que je ne peux pas dépasser l'illusion de mon 
    propre esprit et j'en suis éternellement prisonnier.
    Un nuage de désespoir et de perturbation m'environne et 
    la douleur s'accentue. » 
- Vraiment,  il fallait oser le dire ! 

separateur

Retour vers les autres dialogues

Rechercher un article dans le site
Sophro-Relaxation
Revitalisation énergétique
Blog de nouvelles au fil de l'eau

-- Retour en page d'accueil -- Nous contacter Nous contacter --
--
Plan du site -- Mentions légales --