Oui de suite
Boostez votre vie

« Ne pas dire " oui "
tout de suite »

 

- Tu sais quoi, non ? 
- Non ! 
- Je me suis fait démarcher par téléphone pour une société de
  traitement des parasites de toiture.
- Oh! Ce n'est pas un scoop, nous recevons tous des appels 
  de ce genre.
- D'habitude, je laisse tomber. Mais là, j'avais dans l'idée de 
  savoir si ma toiture se portait bien  Ça me trottait dans la tête
  depuis quelque temps, et je ne voulais pas
  faire venir n'importe qui.
- Et tu connaissais le démarcheur, ou plutôt sa société ?
- Non, je ne le connaissais pas.
- Et tu t'es décidé d'un coup à faire venir chez toi quelqu'un que tu ne connais pas ?
- Oui.
- Alors même que tu dis ne pas vouloir faire venir n'importe qui ?
- C'est vrai. Mais le nom de la société m'inspirait confiance. C'était du genre
  « Institut du parasite » ou quelque chose d’approchant.
  Ça avait une connotation administrative ou officielle.
- Bon. Mais ça ne t'engageait à rien, j'espère !
- Non. J'ai eu droit à un baratin du genre Petit Larousse avec illustrations
  abondantes. 
  Je savais tout sur les parasites et les régions infectées.
- Je parie qu'on t'a fait croire que ta région était infectée et qu'il fallait
  que tu traites au plus vite ta toiture.
- C'est exactement ça. Mais je ne voulais pas me décider maintenant,
  je ne me sentais pas libre de décider.
- Tu as raison, il ne faut pas se décider sous la pression.
- Mais ce n'est pas tout.
- Ah! Il y a une suite ?
- Oui, car plus je résistais à lui passer une commande, plus le 
  prix baissait.
  Jusqu'à arriver à la moitié de sa première proposition.
- Alors, tu t'es dit, il est temps de faire une bonne affaire !
- Et bien non. Je me suis dit que si le prix baisse de 50%, c'est qu'au
  départ, il voulait me le proposer 50% trop cher, et donc qu'il cherchait
  à m'avoir d'une certaine façon.
- C'est un raisonnement qui se tient.
  Lui as-tu dit qu'il se fichait de toi ?
- Non, j'ai dit que je voulais réfléchir, et j'ai mis fin à cet entretien.
- Tu as bien joué.
- Tu comprends, je ne voulais pas me décider sur le champ, sans
   comparer par ailleurs et surtout vérifier ce qu'il me dit.
- Tu as tout à fait raison, ce sont de bons réflexes qui sont valables dans
   la plupart des situations de ce genre.


separateur

Retour vers les autres dialogues

Rechercher un article dans le site
Sophro-Relaxation
Revitalisation énergétique
Blog de nouvelles au fil de l'eau

-- Retour en page d'accueil -- Nous contacter Nous contacter --
--
Plan du site -- Mentions légales --